L’OBLIGATION ALIMENTAIRE ENVERS SES BEAUX-PARENTS

Avant d’être mariée à DIRAMBA, AZIZET n’avait pas à se plaindre de sa belle-famille. Mais depuis qu’ils sont mariés, elle constate que quasiment tous les jours, un membre de sa belle-famille passe à l’improviste manger chez eux : Quand ce n’est pas sa belle-mère, c’est sa belle-sœur, ses beaux-frères, ou encore leurs enfants. Excédée, elle cherche dans le code civil (qui aurait idée de chercher une solution à ce problème dans le code civil ?? 🙄) et voilà ce qu’elle y trouve :

💡Article 481 - […] une obligation alimentaire existe : 2°) entre les père et mère légitimes ou naturels et leurs descendants légitimes ou naturels ;[...] 4°) entre les père et mère légitimes ou naturels et les conjoints de leurs descendants légitimes ou naturels.

👉Ainsi, dans une réflexion🤔 tout à fait « simpliste », pour ne pas dire maboule, AZIZET se dit qu’elle peut donc chasser de sa maison les frères, sœurs et neveux de son mari 😯, mais ne pourra pas empêcher sa belle-mère de venir manger chez eux…😅

Source : Code Civil 1ère partie

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
  • Facebook Basic Square
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now