AIDES ET DISPOSITIFS SOCIAUX POUR LES PERSONNES VIVANT AVEC UN HANDICAP

Tout d'abord: il est mieux de dire "personne vivant avec un handicap", plutôt que "personne handicapée" ...

Selon un rapport international, on a compté près de 26 790 personnes vivant avec un handicap lors du 3ème Recensement Général de la Population (2003), soit 2,1% de la population gabonaise. Les handicaps les plus répandus sont les infirmités motrices (48.2%) notamment l’infirmité des membres inférieurs, et la déficience visuelle.

Dans notre pays où certaines personnes, tristement se trainent encore au sol telles des reptiles, fautes de chaises roulantes ou autre machine de déplacement adaptées, et quand on sait la précarité dans laquelle de nombreux citoyens vivent, on imagine ce que doit être la vie d’une personne vivant avec un handicap.

Nous ne le dirons jamais assez, le Gabon ne manque nullement de textes de lois ! ce qu’il manque, c’est de voir ces textes appliqués, concrétisés. Le Gabon est partie à la Convention relative aux droits des personnes handicapées (signée le 30 mars 2007 et ratifiée le 1 octobre 2007), et au Protocole facultatif s'y rapportant (signé le 25 septembre 2007 et ratifié le 26 juin 2014)

Ainsi, plusieurs dispositifs existent pour l’aide et/ou la prise en charge des personnes handicapées et ce qu’elles que soit la nature de leur handicap : mental (ou déficience intellectuelle), auditif, visuel, psychique, autisme et trouble du comportement, psychique, maladie dégénérative, traumatisme crânien, Autisme et Troubles Envahissants du Développement, etc.

Rapide tour des dispositifs nationaux en faveur des personnes vivant avec un handicap :

  • Décret N°00269/PR/SEAS/UNFG/CAB du 31 mai 1971 relatif à l’aide sociale au Gabon

  • Aide annuelle de 75 000 fcfa aux personnes handicapées, versée notamment par mobile Banking (Airtel money)

  • Appui de L’État en matière de matériel orthopédique, renouvelable tous les 5 ans.

  • ordonnance n°0023/2007/PR du 21 août 2007

  • prestations familiales aux Gabonais Économiquement Faibles

  • Prise en charge dans les structures hospitalières et sanitaires

  • Couverture et assurance maladie

  • Code de la protection sociale 2017 : Allocations familiales du régime de sécurité sociale des travailleurs salariés

  • Article 7 de la loi n°19/95 du 13 février 1996 portant Protection sociale des Personnes Handicapées qui stipule « Les établissements scolaires et professionnels publics et confessionnels reconnus d’utilité publique sont tenus daccorder la priorité à l’inscription à l’école de l’élève handicapé physique »

  • L'article 5 de la loi n°19/95 du 13 février 1996 portant Protection sociale des Personnes handicapées institue une carte d’invalidité en faveur des personnes handicapées, leur donnant réductions :

  • des frais médicaux dans les établissements publics

  • des tarifs de transport public

  • des frais d’accès aux centres culturels et/ou sportifs

  • des frais de scolarité dans les établissements publics ou ceux reconnus d’utilité publique.

  • Le Code pénal (art 282 à 288) contribue à la protection des personnes handicapées contre toute discrimination

  • Décret N°1389/PR/MASPF du 12 novembre 1982 portant institutionnalisation d’une Journée Nationale des Personnes Handicapées

  • Célébration de la journée internationale des personnes handicapées

  • Décret N°000152/PR/MNASBE du 4 février 2002 fixant attributions organisation et fonctionnement du Comité National d’Insertion des Personnes Handicapées

  • Arrêté N°0012/MASSBE/DGAS du 5 novembre 1985 portant création d’une école pour enfants déficients auditifs (ENEDA

  • Adoption le 26 octobre 2015 de 2 projets de décrets portant création, attributions et organisation de 2 centres nationaux pour enfants autistes « Centre Akomgha » et trisomiques « Centre Ndossi »

  • Décret N°003/PR/MSASF fixant les normes d’accessibilité dans les bâtiments, édifices et lieux publics pour les personnes à mobilité réduite

  • Une ligne budgétaire de 150 millions pour l’achat du matériel orthopédique, renouvelable tous les deux ans

Par ailleurs, à l'instar des autres citoyens, les personnes handicapées ont le droit :

- de participer au débat public et à la vie politique de la nation (Loi N°07/96 du 12 mars 1996 portant dispositions communes à toutes les élections politiques République Gabonaise et la la Loi N°24/96 du 6 juin 1996 relative aux partis politiques )

- à l’égalité de traitement devant les tribunaux (création d’un service social auprès du tribunal)

- à l’égalité de traitement en matière de travail et emploi (Décret N°000741/PR/MTE/MEFBP du 22 septembre 2005 fixant les modalités de répression des infractions en matière de travail, d'emploi, de sécurité et de santé au travail ainsi que de sécurité sociale)

- au respect de leur honneur et de leur considération (art 283 à 288 Code Pénal).

Avec tout ce dispositif, comment expliquer la précarité des personnes vivant avec un handicap au Gabon? Les paroles s’envolent, mais les écrits restent...

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
  • Facebook Basic Square
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now