LA PEINE DE MORT AU GABON

En République Gabonaise, la peine de mort (exclusivement par arme à feu) était codifiée dans le Code pénal de 1963 toujours en vigueur en son CHAPITRE II (article 9 à 12). Les faits pouvant faire l’objet d’une peine de mort sont quant à eux énoncés aux articles 227 à 229 du Code Pénal.

Ainsi, elle fut appliquée 6 fois au Gabon :

  • Le 18 juillet 1979 : Il s’agit de la première exécution publique au Gabon ; les condamnés à mort pour meurtres et assassinats étaient Jean Baptiste Medang-Ovono (19 ans) et Pierre Mouemba

  • Le 1er décembre 1982 : Ferdinand Nzigou Boulingui, Souleymane Massala, et Christophe Mickolo Mombo furent à leur tour exécutés

  • Le 11 août 1985 : Condamné par un tribunal militaire, fut exécuté le Capitaine de l'armée de l'air Alexandre MANDZA NGOKOUTA , pour tentative de coup d'état contre l’ancien président Omar Bongo.

Près de 20 ans après sans exécution de la peine de mort, la loi N°3/2010 promulguée le 15 février 2010 abolit officiellement la peine capitale au Gabon. Le 2 avril 2014, le Gabon adhère au "Deuxième protocole facultatif se rapportant au Pacte international relatif aux droits civils et politiques, visant à abolir la peine de mort"

Cette avancée dans le secteur des droits de l’homme est remise en cause depuis 2015, certains préconisant l’application de la peine capitale pour les auteurs de crimes rituels.

Selon vous, doit-on rétablir la peine de mort au Gabon? si oui, pourquoi?

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
  • Facebook Basic Square
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now