top of page

COMMUNAUTÉ DES BIENS RÉDUITE AUX ACQUÊTS : PEUX T-ON METTRE TOUT SON ARGENT ET SES BIENS AU NOM DE M

Achraf Hakimi, joueur de football marocain, est en couple depuis 2018 avec Hiba Abouk, actrice espagnole. Ils se sont mariés en 2020 et ont 2 enfants. Une rumeur prétend qu' ayant demandé le divorce et réclamant la moitié des biens de son mari, HIBA découvre que ce dernier a mis toute sa fortune passée et présente au nom de sa mère. Que dit la loi à ce sujet ?

𝗩𝗼𝗶𝗰𝗶 𝗹𝗲𝘀 𝗱𝗲𝗿𝗻𝗶𝗲𝗿𝘀 𝘀𝗮𝗹𝗮𝗶𝗿𝗲𝘀 𝗮𝗻𝗻𝘂𝗲𝗹𝘀 𝗱𝗲 𝗔𝗰𝗵𝗿𝗮𝗳 𝗛𝗮𝗸𝗶𝗺𝗶 : - Depuis juillet 2021 : Paris Saint-Germain (France) 10.01M € - Jusqu'à septembre 2020 : Inter Milan (Italie) 5.00M € - Jusqu' à juillet 2018 : Borussia Dortmund (Allemagne) 2.99M €

𝗘𝘀𝘁-𝗶𝗹 𝗽𝗼𝘀𝘀𝗶𝗯𝗹𝗲 𝗾𝘂𝗲 𝗹𝗲𝘀 𝗯𝗶𝗲𝗻𝘀 𝗱'𝗔𝗖𝗛𝗥𝗔𝗙 𝗻𝗲 𝗿𝗲𝗻𝘁𝗿𝗲𝗻𝘁 𝗽𝗮𝘀 𝗱𝗮𝗻𝘀 𝗹𝗮 𝗰𝗼𝗺𝗺𝘂𝗻𝗮𝘂𝘁𝗲́ 𝗱𝗲𝘀 𝗯𝗶𝗲𝗻𝘀 ? Oui, s'ils ont choisi la séparation des biens, ou s'ils ont conclu un contrat de mariage en ce sens. A défaut, et vu qu'HIBA demande la moitié des biens, on peut donc conclure qu'ils sont mariés en communauté réduite aux acquêts, que les salaires d'ACHRAF appartiennent à HIBA, et ce depuis le jour de leur mariage, et les salaires d'HIBA appartiennent aussi à ACHRAF 𝗣𝗲𝘂t-𝗼𝗻 𝗽𝗮𝗿𝗹𝗲𝗿 𝗱'𝗲𝘀𝗰𝗿𝗼𝗾𝘂𝗲𝗿𝗶𝗲 𝗮̀ 𝗹'𝗲́𝗴𝗮𝗿𝗱 𝗱𝗲 𝘀𝗼𝗻 𝗲́𝗽𝗼𝘂𝘀𝗲 𝗲𝘁 𝗱'𝗼𝗿𝗴𝗮𝗻𝗶𝘀𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗱𝗲 𝘀𝗼𝗻 𝗶𝗻𝘀𝗼𝗹𝘃𝗮𝗯𝗶𝗹𝗶𝘁𝗲́ ? D'après le ragots, quand il a commencé à gagner de l'argent en tant que joueur pro, et donc bien avant son mariage, ACHRAF aurait toujours confié la quasi totalité de ses revenus à sa mère : ses parents étaient pauvres, et il aurait toujours eu à cœur de s'occuper de sa famille. Si ceci avait été vrai, il aurait été compliqué pour un juge de retenir l'organisation manifeste et délibérée d'insolvabilité de la part d'ACHRAF vu qu'il fonctionne ainsi depuis belle lurette. 𝗘𝘀𝘁-𝗰𝗲 𝗻𝗼𝗿𝗺𝗮𝗹/𝗹𝗲́𝗴𝗮𝗹 𝗾𝘂𝗲 𝗹𝗲𝘀 𝘀𝗮𝗹𝗮𝗶𝗿𝗲𝘀 𝗱'𝗔𝗖𝗛𝗥𝗔𝗙 𝗮𝗶𝗹𝗹𝗲nt 𝘀𝘂𝗿 𝘂𝗻 𝗰𝗼𝗺𝗽𝘁𝗲 𝗮𝘂 𝗻𝗼𝗺 𝗱𝗲 𝘀𝗮 𝗺𝗲̀𝗿𝗲 ? Pour ce qui concerne l’Allemagne et l'Italie, pays où il jouait avant...je ne connais pas leurs réglementations Aujourd’hui il joue au PSG, en France. Donc son employeur et lui doivent respecter la règlementation française ! Et justement, depuis décembre 2021, en France, toute personne doit être payée sur un compte bancaire duquel il est à minima co titulaire sinon titulaire (Loi du 24 décembre 2021 visant à accélérer l’égalité économique et professionnelle) Art L3241-1 Code du travail français Sous réserve des dispositions législatives imposant le paiement des salaires sous une forme déterminée, le salaire est payé en espèces ou par chèque barré ou par virement à un compte bancaire ou postal dont le salarié est le titulaire ou le cotitulaire. Le salarié ne peut désigner un tiers pour recevoir son salaire. [...] Ca veut donc dire, en dépit de l'organisation qu'il aurait soi-disant mis en place avant son mariage, à savoir être payé sur un compte au nom de sa mère, son salaire actuel à compter de janvier 2022 (10 millions d'euros annuels) doit désormais aller sur un compte dont il est au moins cotitulaire !

Conclusion : S'il est cotitulaire d'un compte bancaire, même avec sa maman, son épouse légitime mariée en communauté des biens l'est aussi

𝗘𝘁 𝘀𝗶 𝗹'𝗵𝗶𝘀𝘁𝗼𝗶𝗿𝗲 𝘀𝗲 𝗽𝗮𝘀𝘀𝗮𝗶𝘁 𝗮𝘂 𝗚𝗮𝗯𝗼𝗻, 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝘂𝗻 𝗰𝗼𝘂𝗽𝗹𝗲 𝗺𝗮𝗿𝗶𝗲́ 𝗲𝗻 𝗰𝗼𝗺𝗺𝘂𝗻𝗮𝘂𝘁𝗲́ 𝗱𝗲𝘀 𝗯𝗶𝗲𝗻𝘀 𝗿𝗲́𝗱𝘂𝗶𝘁𝗲 𝗮𝘂𝘅 𝗮𝗰𝗾𝘂𝗲̂𝘁𝘀 ? Si un gabonais fait cela, il prend le risque de ne rien laisser à ses propres enfants, et surtout de devoir tout partager avec ses frères et sœurs car la totalité des biens mis au nom de sa mère rentrerait dans l'héritage que cette dernière laissera à son décès.

𝗤𝘂𝗲 𝗳𝗮𝗶𝗿𝗲 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗲́𝘃𝗶𝘁𝗲𝗿 𝗰𝗲𝗹𝗮 ? Assurez-vous qu'il n'investisse pas dans un bien existant qui est déjà au nom de sa maman (par exemple construire sur un terrain appartenant à maman) . Si le bien est nouvellement acquis, même au nom d'autrui (mère, tchiza, etc.), il peut être possible de prouver l'origine de l'argent qui a acheté le bien et donc de démontrer que ce bien doit en principe appartenir à vos biens communs Et surtout, Mesdames, produisez aussi vous même votre argent !!!

𝗔 𝗰𝗲 𝘀𝘁𝗮𝗱𝗲 𝗱𝗲 𝗹'𝗵𝗶𝘀𝘁𝗼𝗶𝗿𝗲, 𝗛𝗜𝗕𝗔 𝗮 𝘁-𝗲𝗹𝗹𝗲 𝗱𝗲𝘀 𝗰𝗵𝗮𝗻𝗰𝗲𝘀 𝗱'𝗼𝗯𝘁𝗲𝗻𝗶𝗿 𝗹𝗮 𝗺𝗼𝗶𝘁𝗶𝗲́ 𝗱𝗲 𝗹'𝗮𝗿𝗴𝗲𝗻𝘁 𝗱'𝗔𝗖𝗛𝗥𝗔𝗙 ? A ce stade de l'histoire, en plus de l'échec de la stratégie sur le plan légal, LES MEMBRES DU SYNDICAT DÉCOUVRENT ACTUELLEMENT QUE TOUT CECI N’ÉTAIT QU'UNE FAKE NEWS lancée par un site ivoirien expert en fake news.

Notre avis : Allo le syndicat ? le cœur çà va ou bien on appelle l'ambulance ?

Comments


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
  • Facebook Basic Square
bottom of page