SAVEZ-VOUS QUE LA RÉPUDIATION EST INTERDITE ?


13 ans qu'ADA et BIBALOU sont mariés, mais depuis quelques mois BIBALOU entretient une relation adultère.

Le scélérat projette de faire aménager sa maitresse au domicile conjugal.😱😤 Et après une énième dispute qu’il a pris soin de provoquer (il voulait manger les feuilles de manioc, mais ADA a fait du nyembwè), BIBALOU chasse sa femme de la maison, en lui disant de retourner chez ses parents. Quelles sont les conséquences juridiques de cet acte irréfléchi ?

💡La répudiation est le fait, à l’initiative de l’un des époux (le plus souvent l’homme), de rompre le mariage unilatéralement, en chassant l’autre époux du domicile conjugal.

Au Gabon, la répudiation est interdite ⛔ (Art 265 Code civil)

Selon le même article 265 : "Toute répudiation établie dispense la femme de ses devoirs de cohabitation, d’obéissance et de fidélité et emporte séparation des biens au jour de la répudiation".

🔖Notre conseil à ADA : faire constater la répudiation (par exemple huissier, main courante à la police, affaires sociales, etc.). En effet, si ADA n’a pas d'éléments probants et des preuves pour plus tard lors de la procédure de divorce, BIBALOU pourra prétexter que c’est ELLE qui a abandonné le foyer conjugal 😯.

Et comme la répudiation emporte séparation des biens, ADA peut réclamer et prendre sur le chant sa part des biens de la communauté !

BIBALOU risque également 1 à 6 mois d'emprisonnement pour adultère, et sa maitresse aussi (art 268 Code pénal).

Sources :

Code pénal & Code civil

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
  • Facebook Basic Square
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now